03/04/2009

ANALYSE PHOTO 4


ANALYSE PHOTO 4

 

Ce que E Th nous a appris le 27 mars 2009 :

La beauté corporelle d'une personne et sa capacité d'éprouver du plaisir/bonheur sont intimement liées, tellement qu'il ne faut pas les séparer.

Les séparer, tel que le fait Aristote dans son Ethique à Nicomaque, proclamer le bonheur comme bien suprême, reléguer la beauté corporelle à une place secondaire instrumentaliste, ressemble à un tour de force purement intellectualiste de la part d'un spectateur qui est ébloui par sa propre classification.

Nous reviendrons plus tard sur la relation corps-santé. 

Ce que nous avons appris dans le passé :

1) Le monde poétique d'une photo n'est pas le monde réel. Une photo, c'est une sorte de fenêtre qui s'ouvre sur un sujet principal et son monde alternatif. 

2) Nous pouvons 'entrer' dans ce monde mais les objets secondaires qui rappellent la vie quotidienne, peuvent freiner cette démarche.

3) Ce monde alternatif peut être organisé comme un ensemble harmonieux ou disharmonieux.

4) Plus le volume du sujet principal remplit le cadrage, plus ce sujet s'impose à l'attention du spectateur.

5) Il faut être attentif au langage corporel.

Nouvelle analyse :

d5053989l

HELMUT NEWTON (1920-2004) Tied-up Torso, Ramatuelle, 1980

1. Constatations. Photo faite d'éléments contrastants qui ont été juxtaposés.

Ø nudité ↔ habillement,

Ø soleil fort direct ↔ ombres marquées,

Ø gestuel de force et de combativité ↔ domination (de soi),

Ø le mur plat ↔ le relief des formes du corps,

Ø le crépi rugueux ↔ le corps lisse,

Ø la force du mouvement du bras ↔ les gants, le noir, le ligotage,

Ø femme dominatrice, femme-guerrière ↔ femme dominée, visage en profil,

Ø regard détourné, intériorisé ↔ poitrine exposée pleinement,

Ø ...

 2. Hypothèse : le sens de cette composition. Et si cette photo imposait sa présence grâce à son réseau de contrastes ? Si le ligotage du modèle n'était que l'indication secondaire mais symbolique d'un « nœud de problèmes » concernant « la femme » ?

Les commentaires sont fermés.