18/07/2009

ARISTOTE 3


ARISTOTE à petite dose (3)

 ÉTHIQUE A NICOMAQUE

 Traduction, notes et bibliographie par Richard Bodéus

(Titres et sous-titres reproduits tels qu'ils ont été publiés dans l'édition des « Grands Philosophes » de Flammarion, 2008)

Pour obtenir

1. le plan détaillé du livre, cliquez (à droite) sur les archives du 14-07-2009 (2e moitié)

2. l'ensemble des textes, cliquez sur « Aristote » dans la liste des tags (à gauche)

--- 

suite de la PREMIÈRE PARTIE : LE BIEN HUMAIN SUPRÊME

 

2.2. Les opinions communes

 Aristote écrit : « ... la conception qu'on a du bien et du bonheur ... découle selon toute apparence du mode d'existence que l'on mène.»

 2.2.1. Le plaisir

 « Pour la masse et les gens les plus grossiers, c'est le plaisir. Aussi bien l'existence qu'ils aiment est-elle faite de jouissances ... la masse se montre complètement servile, préférant une existence de bestiaux. »

 2.2.2. L'honneur

 « De fait, l'existence politique a en somme cela pour fin. Mais l'honneur paraît une chose trop légère par rapport au bien recherché, car il semble dépendre de ceux qui l'accordent, plutôt que de celui qui le reçoit... »

 2.2.3. La vertu

 « ...s'ils (= les hommes politiques) recherchent l'hommage des hommes sagaces et auprès de ceux dont ils sont connus, c'est aussi pour leur vertu. Il est donc évident que d'après eux, c'est la vertu qui l'emporte.... Cependant, elle apparaît trop peu comme une fin, elle aussi (car) ... »

 2.2.4. La méditation

« Quant au troisième mode d'existence, consacrée à la méditation, nous en ferons l'examen dans la suite. »

 2.2.5. La richesse

 « La richesse n'est pas le bien recherché puiqu'elle est utile en fonction d'autre chose encore. »

 2.2.6. Conclusion

 « ... les apparences ne sont pas en leur (= plaisir, honneur, richesse) faveur et beaucoup d'arguments se trouvent accumulés contre eux. Ainsi donc, il faut laisser cela. »


Les commentaires sont fermés.